LE DROIT POUR MOI

Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Download this content

Album

Harcèlement moral au travail : comment réagir ?
timer minutes reading time

Copy link

Harcèlement moral au travail : comment réagir ?



Vous subissez une forte pression au travail, que ce soit de la part de vos supérieurs ou bien de vos collègues ? Vous avez le sentiment d’être devenu(e) le souffre-douleur de votre entreprise ? Cette situation affecte fortement vos conditions de travail. Il est important de savoir réagir comment réagir face à ce genre de situation et comment vous défendre avant de subir de graves conséquences sur votre vie professionnelle et personnelle.


Harcèlement moral : de quoi parle-t-on ?


Le harcèlement moral intervient uniquement au sein des relations de travail. Attention à bien faire la différence entre le harcèlement moral et la simple pression subie dans le cadre de votre travail. Le harcèlement moral se définit par des agissements répétés ayant pour conséquence ou pour but la détérioration des conditions de travail. Cette situation peut porter atteinte aux droits de la personne et à sa dignité, et peut altérer sa santé physique, mentale, voire compromettre son avenir professionnel.


Voici quelques exemples concrets assimilables à une situation de harcèlement moral :

-      Des critiques persistantes, injustifiées, et humiliantes sur la qualité de votre travail.

-      Une surveillance disproportionnée et obsessionnelle de vos tâches.

-      La réalisation de tâches inutiles et dégradantes.

-      Des objectifs irréalisables ayant pour but de vous mettre en situation d’échec permanent.

-      Un isolement.


Faites valoir vos droits !


N’attendez pas la dégradation de votre état de santé avant de réagir. Pour faire valoir vos droits, ressemblez des preuves solides :

-      Réunissez le maximum d’éléments concrets illustrant votre situation : témoignages de vos collègues, emails et SMS, etc.

-      Démontrez la qualité de votre travail. Regroupez vos entretiens d’évaluation, des emails et courriers de félicitations, des remerciements de vos clients, des attestations de vos anciens employeurs, etc.

-      Demandez à votre médecin un certificat ou une attestation médicale établissant un lien entre votre situation au travail et la détérioration de votre état de santé.


Les premières démarches


Tout d’abord, essayez d’instaurer le dialogue afin d’apaiser les tensions. En cas d’échec, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à votre employeur ou au responsable des ressources humaines. Dans cette lettre, expliquez précisément votre situation, et demandez-lui d’y mettre un terme au plus vite. Vous pouvez également solliciter le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité, et des conditions de travail). Si la situation persiste, saisissez le Conseil de prud’hommes. Et surtout n’oubliez pas : la loi vous protège.


 


 

  • Idées - Débats
  • Politique - Société
  • Social