Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Download this content

Album

Les bijoux contemporains de Miralys disponibles sur manora.co

Copy link

La rencontre de Manora avec Miralys, une marque de bijoux minimalistes en argent massif tient dans une citation d’Antoine de Saint-Exupéry : « La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer ».

Agnès Fauc bijoux contemporains et minimalistes en argent

Agnès, la créatrice de la marque Miralys, est quelque part entre la bijoutière et la designer. Pour décrire ses pièces, elle ne parle pas tout de suite de bijoux mais d’abord de lignes. Des lignes qui parcourent le corps et qui viennent jouer avec la morphologie des femmes de façon à s’en détacher graphiquement pour les habiller avec splendeur. Une ambition que l’on retrouve dans le nom même de la marque. Miralys est en effet la contraction du nom de deux fleurs « Mirabilis », qui signifie belle de nuit, et « Volubilis », qui signifie belle de jour. Les pièces d’Agnès s’inscrivent ainsi avec poésie dans cette recherche d’une beauté intemporelle.


Je me retrouve beaucoup dans la peinture de Mondrian. Il a commencé en réalisant des œuvres figuratives qu’il a dépouillées au fur et à mesure pour arriver à un style linéaire.


D’abord formée en arts appliqués, Agnès découvre le dessin et la création mais surtout un attrait particulier pour le travail des volumes. Elle décide de l’appliquer à l’univers du bijou, guidée par un souvenir d’enfance qu’elle garde d’une visite dans un atelier de bijouterie. L’atmosphère singulière créée par la rencontre entre les matériaux et les processus de fabrication a retenu son attention. « Lorsqu’on entre dans un atelier de bijoutier, on a l’impression de revenir un siècle en arrière, les procédés sont les mêmes, les outils sont les mêmes, c’est une constance qui m’a tout de suite interpellée. » Forte d’un CAP en bijouterie et d’une formation à l’AFEDAP, école de bijouterie contemporaine, elle commence à développer son univers et à penser la faisabilité de ses pièces.

Boucles d'oreilles formes circulaires argent 2

Une période longue pour cette créatrice minutieuse qui ne laisse rien au hasard etcherche à créer du sens dans ses créations. Définition de son univers, introspection, expression d’idées et matérialisation… C’est après 4 années de maturation que Miralys voit le jour. La créatrice développe alors 6 collections qui tendent à évoluer vers un bijou de plus en plus contemporain, avec un style de designer qui s’affirme. Sa première collection, « Arborescence » est plus en courbes. La seconde « M. Le Chat » s’inspire de personnages parisiens dans une démarche plus humoristique. Les pièces aujourd’hui sont bien plus marquées par l’essence même du design, cette volonté d’épurer le graphisme au fur et à mesure pour que l’idée soit exprimée de la façon la plus simple possible. La démarche d’Agnès c’est finalement non pas d’en rajouter mais d’en enlever le maximum pour arriver à l’essentiel, faisant écho à la citation de Saint-Exupéry qui introduisait ce portait. Des pièces emblématiques de Miralys incarnent aujourd’hui son style à l’instar des boucles d’oreilles Effervescence travaillées dans le volume ou de la bague Miralys de la collection Écume, clin d’œil au logo de la marque avec ses trois anneaux qui se chevauchent.

L’évolution des collections d’Agnès est également très marquée par des personnalités notoires de l’art ou de la bijouterie que la créatrice érige au rang de modèles inspirants. « Je me retrouve beaucoup dans la peinture de Mondrian. Il a commencé en réalisant des œuvres figuratives qu’il a dépouillées au fur et à mesure pour arriver à un style linéaire. Dans mes premières collections, il y avait aussi des pièces figuratives, un aspect plus organique et végétal, que j’ai moi-même gommé au fil du temps pour arriver à des pièces épurées. » Dans l’univers du bijou, Vivianna Torun, la première femme mondialement reconnue pour ses créations, a toute l’admiration de la créatrice de Miralys : « Pour moi, c’est la Coco Chanel du bijou. Elle travaille dans la rondeur, c’est une femme impressionnante, la figure du XXe siècle à retenir. ». De son attrait pour le travail de Vivianna Torun mais aussi pour celui de Jean et Thierry Vendôme, naît aussi chez Agnès l’envie de commencer à intégrer des pierres dans son travail pour amener de la brillance, du reflet et des couleurs. Elle prévoit donc une formation en sertissage à cet effet. « Mais il faut encore que je trouve une mise en scène intelligente, qui soit cohérente avec mes propres designs. », complète Agnès, montrant une nouvelle fois la rigueur intellectuelle de sa démarche créative.

bague miralys en argent brossé et gravé, bijou contemporain

Pour l’heure point de perles donc dans les bijoux de Miralys mais de l’argent massif uniquement, une matière dont elle affectionne avant tout la pérennité. « Lorsqu’on achète un bijou en argent massif, on s’offre une pièce que l’on peut garder toute la vie. C’est la longévité de ce matériau qui m’attire. » À ses débuts, Agnès travaillait l’argent selon le procédé de la fonte à la cire perdue qui lui permettait de travailler le modelage des pièces. L’évolution de ses créations vers des modèles plus linéaires l’a conduite à travailler directement au contact de l’argent. Elle part donc d’un fil d’argent épais (1,5 mm d’épaisseur) puis suit de nombreuses étapes avant d’arriver à la pièce finale : découpage, mise en forme, ajustements, soudage, martelage, limage, nettoyage au papier de verre, polissage, brossage et enfin gravure, il ne faut pas moins d’étapes à la créatrice pour donner vie à son idée ! Un procédé qu’Agnès résume avec bien plus de poésie : « Je mets en forme le vide, je le capture. »

bague en argent brossé et gravé fait-main

Toutes ses pièces, la créatrice de Miralys les réalise dans un atelier qu’elle qualifie de « nomade » : « Quand on commence à 22 ans, il y a de nombreux aléas dans une vie qui nous amènent à nous déplacer et j’avais donc besoin de toujours avoir mon atelier avec moi. » Un atelier qui ne prend d’abord pas plus de place que le coin d’un salon ou d’une chambre dans les nombreux appartements habités par Agnès dont un qu’elle partage avec une bijoutière, qui n’est autre que Jordane Somville, la créatrice de bijoux contemporains en porcelaine qui a rejoint l’aventure Manora à ses débuts ! Elle partage ensuite un atelier avec 5 bijoutières dans le 11e arrondissement de Paris avant d’exercer un revirement à 360° en s’installant en Haute Savoie il y a 6 mois ! « C’est une vie vraiment différente. Je suis passée d’une vie urbaine à une vie de montagne dans un petit village à 1000 mètres d’altitude. J’avais envie de revenir un peu plus à l’essentiel, d’avoir un cadre plus paisible. Le matin, quand je me réveille, je m’installe dans mon jardin, j’entends les oiseaux, j’ai mon potager… C’est complètement autre chose ! » Une différence qu’Agnès commence à ressentir et souhaite intégrer à ses créations. « Je sens qu’un projet est entrain de mûrir en moi. J’y associe aussi mon envie d’ajouter des pierres dans mes créations, elles représentent cette envie de couleurs qui font désormais partie de mon quotidien visuel. »

Cette créatrice passionnée ne finit ainsi pas de nous surprendre avec des pièces au design réfléchi et épuré mais surtout à l’esthétisme émouvant.

  • Accessoires
  • Actu - Tendances
  • Femme
  • Mode