Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler allows PR people and reporters to collaborate a better way.

By joining Babbler you will be able to access hundreds of newsrooms and PR contacts from your industrie(s) and also share with them your upcoming needs.

Their newsrooms are already on Babbler

You're 1 click away from signing up

Previous

Nice to see you again !

Press release

Application Ma Coiffeuse Afro : plus de 40 000 utilisatrices !
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
application-ma-coiffeuse-afro-plus-de-40-000-utilisatrices

Click to get original image size

L'application leader sur son marché : 200 coiffeurs référencés- 40 000 utilisatrices


L’application Ma Coiffeuse Afro connecte les femmes aux cheveux crépus/frisés avec des coiffeurs qui maitrisent leur type de cheveux en salon et à domicile. A ce jour, plus de 40 000 utilisatrices réservent quotidiennement un soin via la plateforme.


En un clic, les utilisatrices indiquent la date, le lieu et le type de coiffure. Elles ont ainsi accès au profil du coiffeur: photos de coiffure, prestations, tarifs et ont même la possibilité d’envoyer un message en ligne.


DÉCOUVREZ LA 1ère PLATEFORME WEB ET MOBILE DÉDIÉE À LA COIFFURE AFRO La population française est composée de 20% d’Afro-descendants (soit 10 millions) qui n’ont pas accès à 99% des salons de coiffure. Aujourd’hui, il est quasi-impossible pour une femme aux cheveux crépus/frisés de se rendre dans un salon de coiffure «classique». Elle a la possibilité de se rendre dans des salons de coiffure situés dans des zones à Château d’Eau et Château Rouge (Paris 10 ème) mais peut attendre jusqu’à six heures avant de se faire coiffer et le manque d’expérience de certains coiffeurs se ressent sur la qualité de l’offre.


------

L’application Ma Coiffeuse Afro palie à ce manque, grâce à sa fondatrice Rebecca Cathline.


Sa volonté : normaliser un marché !


Sa vision, dès le départ n'est pas de diversifier le monde la coiffure, mais de le normaliser.

J'avais déjà l'idée de MCA depuis un bon moment car concrètement, il était difficile de se faire coiffer. J'habitais une petite ville dans l’Essone à une heure de Paris et j'enviais mes connaissances qui avaient des mères ou des sœurs qui pouvaient les coiffer.  

Comme alternative, j'avais trouvé le Bon coin. À chaque fois, je posais les mêmes questions : "Avez-vous des photos de vos coiffures ?", "vos tarifs ?", "vos dispos ?"... J'y passais des heures et je me disais que ce serait le graal d’avoir une appli, comme celles qui existent pour réserver un taxi ou un resto.  Mais passer autant de temps quand tu es une femme noire pour trouver une coiffeuse, tout en devant  savoir si en plus elle coiffe bien, avait fini par m’irriter sérieusement (rires)/


Le déclic ! Une émission avec Christiane Taubira :

Je suis passée de l'idée à l'action, un jour lorsque je suis tombée sur une émission (Le supplément)  dont Christiane Taubira était l'invitée. Un chroniqueur raconte qu'elle a finalement ramené sa coiffeuse de Guyane, ne trouvant peut-être pas de coiffeuses sur Paris.

À ce moment là, je lance un regard à ma mère et lui dit " Si Christina Taubira a le même soucis que moi, c'est qu'il y a quelque chose à faire". Quelques jours plus tard, j'enregistre le nom de domaine "Ma Coiffeuse Afro".



Ma Coiffeuse Afro : Nécessaire et exigeant

Aujourd'hui, je vois un marché de la beauté segmenté et c'est dommage quelque part. On me demande souvent pourquoi ma plateforme ne répond qu'aux besoins des femmes aux cheveux crépus / frisés ?En fait, je n'ai pas vraiment eu le choix. J'ai juste constaté qu'il y a un vrai problème d'offres en coiffure et maquillage, qui concerne à peu près 20% de la population (des millions de françaises). Et face à ce problème il fallait trouver une solution.

Nous souhaitons également professionnaliser ce marché, la formation est élément important, nous n'avons malheureusement toujours pas de CAP / BP en coiffure avec une option cheveux afro contrairement aux Etats-Unis et en Angleterre.

J'espère qu'il y aura de plus en plus de marques qui penseront "diversité" dans nos années futures !


Nouveau projet : l’entrepreneuriat au féminin

Rebecca Cathline vient de lancer le réseau "Startupeuse", pour justement accompagner des femmes dans leurs projets. Principalement pour celles qui n'ont peut-être pas le réseau, ou la formation mais qui ont la détermination !



La fondatrice, Rebecca Cathline, reste à vote disposition pour toute information sur le marché de la coiffure et son parcours de femme entrepreneur !

____________________

Contact : Virginie Bapaume - Tel : 0624572329 - Mail : virginie@ivy-agency.com

  • Applications
  • Beauté
  • Cheveux
  • Innovation
  • + 1
  • Tech
inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here

  • Applications
  • Beauté
  • Cheveux