Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Nice to see you again !

Download this content

Fill in this form and allow the PR contact who posted this content to identify you.

Invalid email address
Press release

Crowdlending : du financement à la communication
timer minutes reading time minute reading time

Copy link

Aujourd’hui, le poids du crowdlending dans le financement des PME & TPE ne cesse d’augmenter : 195,4 M€ en 2017 vs 96,6 M€ en 2016 (source baromètre KPMG).


Avec une hausse de plus de 102% des montants collectés en 2017, son évolution devrait continuer d’être forte en 2018 et en avance sur les métiers du don (+20% : de 68,6M€ à 82,8M€) et de l’Equity (-15% : de 68,6M€ à 58M€). Néanmoins la part de marché potentielle du crowdlending est estimée entre 10 à 15% des 80 milliards de prêts accordés aux PME en France, il reste donc encore beaucoup de chemin à parcourir.


L’ensemble des plateformes communique volontiers sur la rapidité de mise à disposition des fonds recherchés, mais le crowdlending possède un autre atout majeur : sa force de communication.


L’avantage d’être un « pure player » permet aux porteurs de projet de bénéficier d’une forte visibilité durant la durée de sa collecte qui va perdurer pendant toute la durée du remboursement grâce aux liens récurrents créés entre les

entreprises et les investisseurs.


Quels sont les réels avantages quand on observe que les collectes se financent généralement très vite ? Quels sont les bénéfices de communiquer le plus possible sur le fait que l'on emprunte de l'argent ?


Tout d’abord il faut s'intéresser au profil de ces investisseurs. Ce sont pour la plupart des particuliers en quête d’un taux de rendement intéressant mais ce sont aussi des proches, des salariés de l’entreprise, des clients fidèles ou tout simplement des personnes séduites par le contenu des projets.


Cette diversification de profils est très intéressante : Un client sera plus fidèle à l'entreprise emprunteuse au même titre qu’un prospect

deviendra plus facilement un client s’il investit dans sa collecte de fonds. C'est là que cette forte visibilité a du sens ! En communiquant de manière différente en fonction des profils d'investisseurs, le porteur de projet a l'occasion de faire la promotion de sa marque, d’acquérir et de fidéliser des clients tout en se finançant.


Cette segmentation de la data combinée avec une analyse comportementale permet de créer des expériences personnalisée et très innovantes. Il n'est pas rare aujourd'hui de trouver des collectes de fonds où l'investisseur peut bénéficier en plus du taux d'intérêts de coupons de réductions ou tout simplement d'envoi de produits en contrepartie du montant investi. Un usage très répandu sur le marché du don qui se décline sur le crowlending.


Cette stratégie est également très bénéfique pour la plateforme qui participe à la croissance de ses porteurs de projets et

par ce biais minimise son taux de défaut. La mission des plateformes est de démocratiser un usage, où l’humain et la réassurance sont au centre des préoccupations. Le taux de défaut de la plateforme est d’ailleurs LA statistique qui permettra d’accroitre

la confiance et l’envie du grand public d’épargner dans l’économie réelle.


Nous sommes sur la 3ème année de ce marché et nous nous rendons vite compte que nous sommes qu'au début des possibilités d'applications , l’année en cours sera encore porteuse d’innovations. A nous de créer et d’enrichir ces nouveaux modèles.

  • Business
  • Économie - Finances
  • Finance
  • Innovation - R&D
  • + 2
  • Portraits
  • Startup