WeMaintain

Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Download this content

Press release

La première plateforme dans la maintenance du bâtiment lève 1.8M EUR
timer minutes reading time

Copy link

La maintenance dans le bâtiment a sa startup : WeMaintain.

WeMaintain est une plateforme qui connecte des techniciens professionnels avec les syndics et property managers, afin de leur offrir un service sur mesure, sécurisé et moins cher que le prix de marché. Créée il y a à peine 1 an, la startup compte déjà le leader du marché Foncia, parmi ses heureux clients.


La fine équipe de fondateurs est composée de 3 associés aux profils complémentaires. Jade, 28 ans, ex juriste en cabinet d’avocats d’affaires à Shanghai ; Benoit, 35 ans, ancien manager chez Otis en Asie et Tristan, 28 ans ingénieur dans une startup à San Francisco.


WeMaintain s’attaque au moyen de transport le plus utilisé au monde... l’ascenseur !

Deuxième poste de dépense résidentielle, plus de 30 Milliards d’euros sont consacrés à la maintenance par an, dans le monde. Et pourtant, à chaque fois qu’un ascenseur tombe en panne, le temps de remise en service est toujours trop long et la transparence des opérations, inexistante.

Et pour cause, les quatre grandes entreprises qui dominent ce marché n’ont pas réussi à faire évoluer leur service au ryhtme des attentes, elles ont plus d’un siècle d’existence.


Il ya deux grands perdants dans cette affaire :

- les syndics et les property managers qui se retrouvent contraints d’accepter un service médiocre ;

- les techniciens de maintenance qui pâtissent d’un manque de reconnaissance. Leurs salaires sont déconnectés de la valeur générée. En France, ils touchent en moyenne 25K€ par an, alors que leurs homologues américains gagnent entre 75 et 100K€. Pour comprendre cet écart, il faut remonter dans l’histoire de notre cher ascenseur : inventé aux Etats-Unis, les travailleurs de cette industrie ont su, dès le départ, mieux défendre leurs droits ! Ce marché très lucratif dégage des marges qui tournent autour de 50%.


WeMaintain vient propulser l'ascenseur dans l’ère du digitale :

  • Le syndic et le property manager gagnent en réactivité et en transparence ;
  • Le technicien capte la valeur de son travail en devenant indépendant ;


S’il y a bien un emploi qui ne risque pas de disparaître, c’est celui de technicien de maintenance. Seuls 25% de ses tâches sont remplaçables par la machine, le reste demeure lié à l’expertise humaine et contextuelle.


Finalement, dans ce marché, les nouvelles technologies sont loin de remplacer l’homme, au contraire, avec WeMaintain, elle revalorisent l’expertise métier.


PS: WeMaintain est en finale du MIPIM, le salon international de l’immobilier.

  • B2B
  • Business
  • Immobilier
  • Industrie - Services
  • + 6
  • Innovation
  • Levée de fonds
  • Mobile
  • Startup
  • Tech
  • Web