Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler allows PR people and reporters to collaborate a better way.

By joining Babbler you will be able to access hundreds of newsrooms and PR contacts from your industrie(s) and also share with them your upcoming needs.

Their newsrooms are already on Babbler

You're 1 click away from signing up

Previous

Nice to see you again !

Press release

Lait de montagne - Les coopératives laitières s'engagent à construire avec la filière et les pouvoirs publics des perspectives d'avenir stimulantes, structurantes et durables
timer minutes reading time minute reading time

Copy link

Le contexte conjoncturel et structurel en zone de montagne fragilise l’activité laitière. Elle fait face à une situation de rupture qui remet en cause le maintien de l’activité de la filière. 

Fleuron de nos montagnes françaises, la production et la transformation laitière y sont, plus qu’ailleurs, orientées vers la segmentation de produits de qualité reconnus mondialement (AOP, IGP, Agriculture biologique).

 

Pour autant, près de 70% (Source : Cniel) du lait n’est pas inscrit dans ces labels sécurisants et il apparaît nécessaire de travailler aux côtés de nos partenaires de la filière pour construire un projet d’avenir de segmentation du lait de montagne.

 

Le maintien d’un maillage suffisant de coopératives laitières et plus largement d’entreprises de transformation laitière est un facteur essentiel pour la poursuite de l’activité, le dynamisme de la filière et de ces territoires. Les surcoûts structurels sur l’investissement dans nos outils de production, sur la collecte et pour l’attractivité des métiers dans nos coopératives pèsent aujourd’hui fortement sur le dynamisme de l’activité qui en est menacée.  Rappelons que pour les coopératives, la collecte dans les zones de montagne s’élève à 2 milliards de litres (chiffres Baromètre économique des Coopératives laitières, exercice 2018). Elles sont les principaux collecteurs dans ces zones et représentent 70% de la collecte totale (Source Cniel). 

 

Face à cette situation inédite, Coop de France Métiers du lait attire l’attention des décideurs sur l’urgence de construire avec la filière et les pouvoirs publics  un cadre fiscal et règlementaire structurant et durable qui stimule les investissements productifs et non productifs de la filière laitière dans les zones de montagne et qui permette de trouver des solutions à ces surcoûts.

 

 « Coop de France Métiers du lait est fortement engagée auprès des coopératives et au sein de l’Interprofession laitière pour préserver cette activité en zone de montagne, véritable moteur économique de nos montagnes françaises par ces enjeux en matière de préservation de ces territoires, en termes d’emplois, d’activités économiques, sociales et culturelles. Mais les coopératives laitières et leurs partenaires filière ne peuvent plus assumer seules les surcoûts de collecte et ont besoin du soutien des pouvoirs public pour co-construire des perspectives stimulantes, structurantes et durables. Il en va de la préservation de l’activité laitière en zones de montagne dans sa globalité », explique Damien Lacombe, Président de Coop de France Métiers du lait.

 

« En tant que coopérative laitière en zone de montagne, nous participons activement au maintien de l’économie territoriale. En matière d’emplois par exemple, nous employons sur le territoire 50 collaborateurs, collectons auprès de 500 producteurs et pesons dans l’économie territoriale avec notre partenaire Les Fromageries Occitanes (Groupe Sodiaal) auprès de qui nous valorisons notre lait», ajoute Jean-Pierre CHATEAU, Président de la coopérative Altitude.

 

inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here