Make.org

Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler is a free tool for journalists
Do not suffer news anymore, control it


By signing up you will be able to contact hundreds of press officer :
Caroline Grangie
Leboncoin
Media relation manager
Manon Guignard
Uber
Communication Associate
Sheherazade Renoux
PMU
Communication Manager

To learn more, watch the video

You're 1 click away from signing up
What is Babbler!

Previous

Nice to see you again !

Press release

Lancement d'une coalition inédite contre les violences faites aux femmes
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
lancement-dune-coalition-inedite-contre-les-violences-faites-aux-femmes

Click to get original image size

Le 25 novembre 2017, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, est le point de départ de la grande coalition Stop aux Violences Faites aux Femmes (#StopVFF) pour trouver et mettre en oeuvre les actions qui vont changer la donne en France, en 3 ans.


Cette coalition rassemblera autour de Make.org :

→ 500 000 citoyen.nes dont une centaine de personnalités ; les partenaires fondateurs : la Fondation Kering et Facebook

→ les partenaires soutien : la Région Ile de France, La Fondation FACE, ELLE, TF1, l’Obs, RTL Girls ;

→ les associations de référence sur le terrain : la FNSF, le Samu Social, Osez le féminisme!, GAMS, Ni Putes Ni Soumises, Chiennes de garde, La Cimade, IRTS Nouvelle Aquitaine, l’Amicale du Nid, le Mouvement du Nid, Femmes Solidaires, Une Femme un Toit, JUMP, CFCV, Femmes de la Terre, NOPE, Projet Imagine, ECVF, HandsAway, Nope, Centre Hubertine Auclert ;

→ le Comité ONU Femmes France.

Après la libération de la parole, le temps de l’action

La France prend aujourd’hui conscience de l’ampleur des violences subies par les femmes et des douleurs trop longtemps tues. Cette parole libérée offre l'opportunité historique de changer les choses mais doit maintenant nous réunir dans la recherche et la mise en œuvre d’actions concrètes.

La société civile se mobilise en parallèle des annonces politiques

Vu l’ampleur du problème, une loi est incontestablement nécessaire mais ne sera jamais suffisante. C’est dans chaque village, dans chaque quartier, dans chaque famille que les mentalités doivent évoluer. Seule une mobilisation massive de la société civile peut agir à l’échelle du problème, et sur toutes les violences : femmes battues, viols, mutilations, harcèlement au travail, de rue, cyber harcèlement, harcèlement psychologique et moral…

Grande Cause Stop aux Violences Faites aux Femmes

Ainsi, face à ce fléau, Make.org a rassemblé une coalition, inédite par sa composition et exceptionnelle par son ampleur, qui s’engage dans un programme de 3 ans pour que la situation évolue radicalement dans les faits et dans les mentalités. C’est la première fois que la société civile se mobilise à ce niveau pour agir sur la société à l’échelle du pays.

La méthode des Grandes Causes Make.org : la transformation de la société par l’action massive de la société civile

Les Grandes Causes permettent de constituer des coalitions de citoyen.nes, d’associations, d’entreprises, d’institutions et de médias afin de résoudre en 3 ans des problématiques majeures d'intérêt général (la lutte contre le gaspillage alimentaire, la culture pour tous, les transports du quotidien, une chance pour chaque jeune, la création de lien social…). Make.org s’engage dans ce processus à respecter scrupuleusement sa Charte Éthique pour assurer le respect des citoyen.nes, la transparence de la démarche et la lisibilité des résultats.

À partir du 25 novembre, des citoyen.nes et des personnalités proposent leurs solutions à travers la consultation StopVFF.org. La première étape de l’opération va réunir 500 000 citoyens, dont une centaine de personnalités du monde du cinéma, du sport, des médias ou encore de l’entreprise, pour proposer leurs solutions ou voter sur celles des autres participant.es, sur la plateforme de consultation dédiée, développée par Make.org : StopVFF.org.


Des dizaines de milliers de solutions vont parvenir de toute la France et sur toutes les thématiques liées aux violences faites aux femmes. Par leur prise de position, des centaines de milliers de Français.es vont faire émerger les meilleures solutions, les plus innovantes, les plus impactantes et surtout, celles sur lesquelles ils sont prêts à s’engager.

De Jeanne 63 ans retraitée, à Teddy Riner 28 ans judoka, à Enzo 18 ans étudiant, ce sont des femmes et des hommes de tous horizons et de tous âges qui se mobilisent.


Cette consultation sera menée simultanément au Royaume-Uni, en Italie,en Suisse et en Belgique à partir de janvier 2018 afin d’avoir une vision transverse et paneuropéenne de cette problématique.

À partir de février 2018, les associations de référence collaboreront avec les citoyens et les entreprises pour transformer les meilleures propositions en actions concrètes.

Lors de grands ateliers de transformation, les associations partenaires de l’opération participeront activement auprès des citoyen.es engagé.es, des médias et des entreprises pour concevoir 10 actions issues des meilleures propositions de la consultation. Elles seront sélectionnées pour leur ampleur et leur impact décisif.

Les actions lancées seront révélées le 8 mars 2018 à l’occasion de la journée mondiale de la Femme. Make.org sera le garant de la mise en œuvre de ces actions et invitera tous les citoyen.nes ayant participé à la consultation, à se réengager pour agir et changer la situation en France.


Exemples d’actions possibles :

Et si on permettait à chaque femme victime de violence...

... d’être mise en contact direct avec une femme ayant vécu la même chose qu’elle.

Cet échange direct entre femmes, anonyme, fondé sur le partage des expériences vécues, peut avoir une vraie force de libération. En collaboration avec des acteurs comme le 3919 ou HandsAway, Make.org pourrait développer et diffuser largement une application permettant concrètement cette mise en contact à l’échelle nationale.

… d’être accompagnée dans ses démarches au moment où elle décide d’aller porter plainte.

Comme le signalent les associations, porter plainte est un acte lourd et difficile quand on est seul. Être deux change tout. Des dizaines de milliers de citoyen.nes volontaires recrutés via la consultation Make.org viendraient se proposer auprès des associations de référence pour faciliter cet accompagnement à proximité de chez eux. À chaque fois qu’une femme souhaitera porter plainte, un “référent.e plainte” lui sera proposé pour l’accompagner dans ses démarches.


À propos de Make.org

Make.org est une plateforme indépendante de mobilisation citoyenne agissant par la collecte directe de propositions et la mise en œuvre d’actions collaboratives en coopération avec des partenaires à la puissance d’action complémentaire (associations, entreprises, Institutions et collectivités locale).

  • Politique
  • Politique - Société
inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here

  • Politique
  • Politique - Société