Poulehouse

Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Download this content

Press release

Les poules à nouveau dans l'actualité !

Copy link

Quand le consommateur

décide des conditions de vie des poules pondeuses.

 


Une semaine avant le vote de la loi Egalim prévoyant notamment l’interdiction de l’élevage des poules en cage au Parlement, les images choquantes de l’association L214 en provenance d’élevages de poules en batterie dénoncent à nouveau la maltraitance animale à l’heure où la population française demande l’arrêt de ce mode de production.


Une amélioration du bien-être des poules est attendue…

Les conditions de vie des poules élevées en batterie sont déplorables et ne leur permettent pas d’exprimer leur comportement normal. Aujourd’hui, ce mode de production ne correspond plus aux attentes des consommateurs.

En effet, les citoyens se battent depuis plusieurs années pour que les poules soient élevées dans de meilleures conditions et demandent l’interdiction des œufs de poules en cage, notamment lors des consultations des états généraux de l’alimentation.

De nombreuses enseignes de la grande distribution ainsi que des entreprises agroalimentaires françaises, à l’écoute de leurs consommateurs, se sont engagées à bannir les œufs de poules en cage d’ici 2022.


…car leur espérance de vie est longue !

Peu de gens le savent, mais les poules peuvent vivre jusqu’à 6 ans et plus. Or quel que soit le mode de production (cage, plein air, bio…) on ne laisse vivre les poules pondeuses que 18 mois car elles sont considérées comme moins productives au-delà.


Poulehouse à l’écoute du citoyen consommateur

créé un nouveau mode de production sans abattage

Poulehouse répond aux impératifs éthiques désirés par les consommateurs en créant « L’œuf qui ne tue pas la poule ».

Sauvées de l’abattoir, les poules sont accueillies dans le refuge

« la maison des poules », 16 ha où elles vivront le reste de leur vie, avec une conduite d’élevage plein air bio qui prend en compte leurs besoins de structure sociale avec des groupes de 600 poules.

 

Les coûts sont réintégrés dans le prix de l’œuf, ainsi c’est le consommateur qui sauve les poules.

 

·     Poulehouse a déjà vendu 500 000 œufs depuis septembre 2017.

Disponibles chez Biocoop, Franprix, Naturalia et très prochainement chez Carrefour, Monoprix au prix de 5,99€ la boite de 6 œufs. Plus d’infos sur: https://poulehouse.fr/

  • Business
  • Com - Média
  • Communication
  • Food
  • + 4
  • Innovation
  • Presse
  • Produit de grande distribution
  • Startup