Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

Download this content

Press release

Loueur en meublé, vers la fin d’un Eldorado ?

Copy link

La règlementation sur la location meublée courte durée (type AirBnB) se durcit à Bordeaux et à Paris. De nouvelles obligations d’ordre administratives et financières sont désormais imposées aux propriétaires-bailleurs pour exercer en toute conformité l’activité de loueur en meublé de tourisme :

-         obtenir l’autorisation préalable de la mairie pour louer en meublé touristique (dans la limite de 120 jours /an)

-         s’acquitter des cotisations sociales (RSI) sur les revenus locatifs (au-delà de 23K€/an)

-         compenser financièrement ou en équivalent logement la conversion d’usage d’habitation de sa résidence secondaire en hébergement hôtelier (sous peine de poursuites ou sanctions).


… de quoi décourager les loueurs de meublés touristiques à la recherche de revenus faciles.


Ce contexte ne fait que renforcer la conviction de Jean de Balincourt, expert en immobilier locatif depuis plus de 16 ans, d’avoir créé à Bordeaux en février 2016, la société LOKIZI, motivé par l’évolution croissante de demande de logements meublés destinés à un usage d’habitation principale (étudiants, salarié en mobilité professionnelle,…), et par l’attente des propriétaires de conseils et de services autour de la fiscalité du meublé.


En effet, proposer son bien à la location meublée longue durée présente de nombreux avantages pour les propriétaires-bailleurs :

-         des avantages financiers : grâce à des revenus réguliers mensuels, pérennes toute l’année

-         des avantages logistiques : grâce à de faibles contraintes d’états des lieux, d’entretien, de réparation, etc) avec une faible rotation de locataires

-         des avantages fiscaux permettant de rénover et meubler son logement à moindre frais…et surtout, payer un minimum d’impôt.


Bonne nouvelle ! La location meublée longue durée n’est pas soumise aux nouvelles obligations réglementaires en vigueur pour 2018. Louer en meublé un appartement, un studio ou une maison à l’année c’est aujourd’hui le meilleur choix pour percevoir des compléments de revenus réguliers et fiables (+15 à 20% par rapport à la location vide, toujours bon à savoir !), en limitant les contraintes logistiques, tout en réduisant ou anéantissant son imposition. La seule condition à respecter pour en bénéficier est de produire le bilan comptable annuel relatif à l’activité de location meublée. Ce que prend également en charge Lokizi !


Spécialisée dans la location meublée longue durée, LOKIZI gère intégralement les projets de location meublée pour le compte de ses clients-propriétaires : depuis le choix d’investissement sur un logement conjuguant fort potentiel locatif et faible impact fiscal, en passant par la gestion locative, jusqu’à la déclaration d’impôt des revenus locatifs. Une vraie innovation sur le marché !


Pour toute information : Jean de Balincourt (06.12.40.013 / j.debalincourt@lokizi.fr)

ANNEXE 1

Le meublé de tourisme


Déclarer son meublé de tourisme : bon à savoir pour 2018


·        Louer sa résidence principale en meublé touristique nécessite une validation préalable obligatoire par la Mairie. Un numéro d’agrément attestant de cette autorisation est à reporter ensuite sur tous les supports d’annonces en ligne, et ce, depuis le 1er décembre 2017 pour un bien situé à Paris, et à compter du 1er mars 2018 pour Bordeaux.

 

·      Louer sa résidence secondaire en meublé touristique (plus contraignant) nécessite une autorisation préalable obligatoire délivrée par la mairie, assortie d’une compensation financière ou immobilière pour changement d’usage du bien en hébergement hôtelier (en application des articles L631-7 et suivants du code de la construction et de l’habitation et de l’article 3 du règlement municipal relatif au changement d’usage). Le numéro d’agrément délivré par la mairie et validant l’autorisation est également à reporter sur les annonces en ligne, et ce, depuis le 1er décembre 2017 pour un bien situé à Paris, et à compter du 1er mars 2018 pour Bordeaux.


·        Déclaration des revenus locatifs en BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) : pour tous les revenus issus de la location meublée à partir de 2017


Revenus locatifs 2017 d’un meublé de tourisme : sont-ils tous soumis au RSI ?


·        Cas n°1 : les recettes annuelles en 2017 sont < 23K€ : les revenus de l’activité de location meublée touristique relèvent de la gestion du patrimoine privé et ne donnent pas lieu au paiement de cotisations sociales. Le loueur doit néanmoins déclarer ses recettes ou revenus à l’administration fiscale lors de sa déclaration de revenus.

·        Cas n°2 : les recettes annuelles en 2017 sont > 23K€ : les revenus de l’activité de location meublée touristique présentent un caractère professionnel au regard du RSI et sont soumis aux cotisations sociales selon le statut (indépendant ou salarié) et le montant des recettes perçues : Auto-entrepreneur, RSI, régime général.


ANNEXE 2


Quelle option fiscale

pour (bien) déclarer ses revenus locatifs ?


Lorsqu’on est propriétaire d’un bien immobilier, deux types de location sont possibles, en nu ou en meublé. Ces modalités de location du bien vont orienter l’option fiscale :


La location nue : soumise à la catégorie des revenus fonciers

La location meublée : soumise à la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC)


Dans les deux cas, les loyers perçus sont imposables et les charges courantes sont déductibles (en micro ou au réel).


Réduire son imposition grâce à la location meublée :

Grâce à la location meublée, avec option BIC au réel simplifié, les amortissements sont déductibles. C'est pour cette raison que le statut de loueur en meublé est actuellement le plus plébiscité par les propriétaires-bailleurs. En choisissant ce régime d'imposition au réel ils déduisent les charges et pratiquent l'amortissement : un dispositif qui permet de rénover son logement à moindre frais et réduit fortement la base imposable… et donc les impôts !


En effet le régime réel simplifié BIC permet la déduction de toutes les charges relatives à l’exploitation du bien : Les factures d'entretien et de réparations, les taxes foncières, les frais d'assurance, les frais de gestion, les honoraires de l'expert-comptable, les abonnements et consommations divers (téléphone, internet…), les intérêts d’emprunt…sans limite ! 

Ce régime permet également de déduire les amortissements du bien immobilier, du mobilier et des travaux.

 

Le régime réel simplifié implique en contrepartie des obligations comptables, administratives, déclaratives et fiscales totalement effectuées et prises en charge par LOKIZI. Le propriétaire-bailleur peut ainsi proposer son bien en location meublée et se décharger de toute contrainte (locative, logistique et administrative).


Meublé de tourisme, bon à savoir :

Dès 2019 les plateformes en ligne type Airbnb, Abritel etc… auront l’obligation de déclarer à l’Administration Fiscales le montant total des recettes perçues de leurs clients/propriétaires. Cette disposition ne dispense pas les loueurs de déclarer de leur côté leurs revenus locatifs !


ANNEXE 3


Location meublée : Lokizi vous accompagne de A à Z


Vous souhaitez en savoir plus ?

Lokizi organise des afterworks tous les mois (à Paris le 8 février et à Bordeaux en Mars, date à préciser) ainsi que des conférences en ligne (25 janvier 2018)

Lokizi vous reçoit 1 heure, gratuitement et sans engagement, dans ses bureaux pour vous faire bénéficier de son expertise et réaliser un audit personnalisé


  • Immobilier
  • Industrie - Services