Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler allows PR people and reporters to collaborate a better way.

By joining Babbler you will be able to access hundreds of newsrooms and PR contacts from your industrie(s) and also share with them your upcoming needs.

Their newsrooms are already on Babbler

You're 1 click away from signing up

Previous

Nice to see you again !

Press release

Rapport de la Commission d'enquête sur la situation et les pratiques de la grande distribution : Coop de France salue des propositions constructives à traduire en actions concrètes
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
A l'issue de la présentation du rapport de la commission d'enquête sur les pratiques de la grande distribution dans les relations commerciales, Coop de France souhaite saluer le travail effectué par les députés, la qualité des échanges et leur prise en compte des enjeux du secteur.

A l’issue de la présentation du rapport de la commission d’enquête sur les pratiques de la grande distribution dans les relations commerciales, Coop de France souhaite saluer le travail effectué par les députés, la qualité des échanges et leur prise en compte des enjeux du secteur. Si le rapport d’enquête propose des mesures allant dans le bon sens, un certain nombre de pistes restent à préciser quant à leur mise en œuvre, pour assurer une réponse à l’enjeu principal : réduire le déséquilibre des relations commerciales au sein de la chaine alimentaire.



Parmi les mesures proposées :


  • Coop de France accueille avec satisfaction la création d’un fonds destiné à accompagner les agriculteurs dans leur conversion au bio ou sous signes officiels de qualité. Nous souhaitons que ce fonds soit élargi à l’accompagnement plus global des transitions agroécologiques en réponse aux nouvelles attentes de la société.
  • En proposant le renforcement de l’encadrement des alliances à l’achat lors de leur création, la Commission a clairement répondu à la demande de Coop de France de contrôler plus strictement les regroupements, et ce, avant toute mise en œuvre.
  • Nous saluons la mise en place d’un « signal d’alarme » préservant l’anonymat des victimes en cas de de pratiques abusives. Pour rendre cette mesure efficiente, il est toutefois impératif que les moyens de la DGCCRF soient renforcés.
  • La proposition visant à conforter les contreparties dans les accords commerciaux et formaliser des engagements sur les volumes est une mesure attendue qui devrait avoir des effets bénéfiques pour la construction des filières sur le long terme ;
  • S’agissant de la création d'un index publié et actualisé mensuellement, permettant de définir des conditions de réouverture de négociations, Coop de France considère que la prise en compte des divers coûts est évidemment une bonne mesure en termes de transparence. Nous soulevons toutefois les risques d’une application coercitive et mécanique de ce type d’indicateurs dans les contrats.
  • S’il est essentiel de garder une date butoir à la conclusion des négociations, son décalage dans le temps est une réponse de forme qui n’apporte aucune solution à un problème de fond. Il permettra juste de limiter le psychodrame annuel lié à la concomitance de date avec le Salon de l’Agriculture.


 


 « Des évolutions concrètes sont évidemment nécessaires mais notre secteur a aussi besoin d’une stabilité juridique pour travailler sereinement après deux années de débats et d’incertitudes. Ce rapport est le résultat d’un travail pertinent et utile, qui a été mené par des députés très à l’écoute de nos problématiques. Nous regarderons bien sûr avec une grande attention la suite donnée à ces propositions. C’est en assurant un meilleur équilibre des relations entre les acteurs que nous pourrons atteindre l’un des objectifs clés des EGA, et mission fondamentale des coopératives : assurer une meilleure rémunération des agriculteurs et leur permettre de vivre dignement de leur métier », déclare Dominique Chargé, président de Coop de France.

 


 


 


Contact presse :

Mélodie Deneuve, 06 89 75 30 04, melodie.deneuve@coopdefrance.coop 

 

PRESSARIO :

Hortense Grégoire : 06 08 33 89 88, hortense.gregoire@pressario.fr

Gypsie Bloch : 06 75 23 21 67, gypsie@pressario.fr

 

Coop de France en bref :

Président : Dominique Chargé

 

Coop de France est la représentation unifiée des entreprises coopératives agricoles qui jouent un rôle incontournable dans l’économie agricole, agroalimentaire et agro-industrielle française.

 

La Coopération agricole en chiffres :

- 2 400 entreprises coopératives (coopératives, unions et sica) + 12 260 CUMA (coopératives d’utilisation de matériel agricole), - 84,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires global (hors unions de commercialisation), - 40  % du chiffre d’affaires de l’agroalimentaire français, - 1 marque alimentaire sur 3 est coopérative, - Plus de 190 000 salariés, - ¾ des agriculteurs adhèrent à au moins 1 coopérative, - 600 coopératives engagées dans le bio, - 74 % des sièges sociaux se situent en zones rurales, - 93 % des entreprises coopératives sont des PME ou TPE.

 


 

 

inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here