Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler allows PR people and reporters to collaborate a better way.

By joining Babbler you will be able to access hundreds of newsrooms and PR contacts from your industrie(s) and also share with them your upcoming needs.

Their newsrooms are already on Babbler

You're 1 click away from signing up

Previous

Nice to see you again !

Press release

Un Protocole d'un mois contre les addictions
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
Les addictions et la naturopathie
<p>Un Protocole d'un mois contre les addictions</p>

Click to get original image size

Un Protocole d'un mois contre les addictions


Manquer d’estime de soi sera pour l’individu source de peur et de colère. Les patients souffrant de troubles liés à ce centre peuvent être classés en 3 catégories :

-Ceux qui se perçoivent uniquement à travers les autres et qui ne vivent que pour résoudre les besoins des autres.

-Ceux qui vivent uniquement à travers leurs carrières ou leurs possessions matérielles, et ne prennent pas en considération leurs besoins profonds.

-Ceux qui abandonnent leurs besoins et leurs envies par manque d’estime ou de confiance en eux et qui, pour compenser, développent des comportements addictifs variés.

L’état de santé de ce type de patient dépendra de sa perception et de son estime de soi. Si l’estime de soi n’est pas cultivée, il pourra se retrouver face à des syndromes tels que constipation, nausées, diarrhées, brûlures d’estomac, syndrome de perméabilité intestinale, allergies alimentaires, prise de poids, ou conduite compensatrice addictive.

CE QU’EN DIT LA SCIENCE :

Il s’agit d’être capable d’assumer ses responsabilités et de ne pas fuir un problème en se réfugiant dans des comportements addictifs. La bonne santé du système digestif, le poids et l’image de soi, va dépendre d’un bon équilibre entre le travail et les responsabilités.

De nombreuses études permettent de confirmer que la peur, la tristesse, l’anxiété, le stress et la colère peuvent irriter l’estomac et déclencher des brûlures, des ulcères, le syndrome du côlon irritable, alors que la joie et l’amour vont calmer ces symptômes. Plus les gens ressentent ces émotions négatives, plus ils risquent développer ces conditions. Ces problèmes proviendraient d’une réponse excessive du système immunitaire qui affaiblit la paroi de l’estomac et de l’intestin contre les bactéries.

Le perfectionnisme est associé à ce type de symptômes, car il déclenche aussi des émotions négatives. L’impression de ne pas être quelqu’un de bien, le sentiment d’infériorité et la perte d’estime de soi, diminueraient la présence de somatostatine dans le sang. Cette hormone inhibe la production des hormones de croissance ou gastro-intestinales. Elle supprime également la sécrétion exocrine du pancréas, ainsi que la sécrétion acide de l'estomac. Tous ces dérèglements empêchent le système digestif de fonctionner correctement.

Le stress entraîne également des problèmes d’obésité. Les études indiquent que les sensations de stress, lorsqu’elles sont intenses et répétées, viennent dérégler le métabolisme d’un patient, indépendamment de son alimentation. Le patient peut aussi consommer de manière excessive des aliments sucrés pour apaiser les sensations de stress, ce qui aura pour conséquence une prise de poids.

Les gens stressés ont également tendance à sauter des repas et à grignoter des produits riches en mauvaises graisses et en additifs. De plus, le stress a une influence sur le développement du diabète. Il augmente l’inflammation ainsi que le niveau de cortisol dans le sang. La production d’insuline est alors augmentée, déclenchant souvent une prise de poids. On peut faire le même constat avec l’anxiété.

Enfin, le lien entre une faible estime de soi et des comportements addictifs a été révélé dans de nombreuses études. Pour essayer d’y échapper, les individus souffrant d’une faible estime de soi peuvent trop manger, fumer, boire, ou fuir les responsabilités qu’ils ne parviennent pas à assumer. Le sucre, l’alcool et la nicotine sont des drogues dont la consommation procure un effet anxiogène et relaxant.

Heureusement, un travail psychologique avec un naturopathe spécialiste en maladies chroniques briser les routines. De plus, une alimentation adaptée ainsi qu'un nouveau traitement le 'Protocole Addiction" d'un mois vient de voir le jour et facilite le retour rapide vers la santé.

inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here