Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler is a free tool for journalists
Do not suffer news anymore, control it


By signing up you will be able to contact hundreds of press officer :
Caroline Grangie
Leboncoin
Media relation manager
Manon Guignard
Uber
Communication Associate
Sheherazade Renoux
PMU
Communication Manager

To learn more, watch the video

You're 1 click away from signing up
What is Babbler!

Previous

Nice to see you again !

Speaker

les 7 avantages du mentorat
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
Le Mentorat, pourquoi pas ? La préparation d'un concours ou d'un examen est une étape aride qui exige de puiser en soi les forces, le courage et la motivation nécessaires pour maintenir le cap, progresser dans ses révisions et maîtriser les techniques et connaissances attendues.
les-7-avantages-du-mentorat

Click to get original image size

Beer-Fontaine Hanna

1. Le mentorat est un mode d’apprentissage

Il est destiné à soutenir une personne en demande d’écoute, de soutien et d’évolution (mentoré ou mentee en anglais) à diverses étapes de son cheminement professionnel et personnel.

2. Il s’agit d’une relation interpersonnelle de soutien, d’échanges et d’apprentissage

Une personne d’expérience (le mentor) offre un soutien au mentoré en lui transmettant des connaissances et techniques et lui prodiguant des conseils dans le but de l’aider à progresser, faire aboutir un projet et gagner en compétence.

Le mentorat nécessite un engagement mutuel, de la confiance et de la bienveillance

Le mentorat part donc du postulat que le progrès est plus rapide et plus conséquent à deux ; et qu’en s’inspirant du parcours de celui qui est déjà passé par là, le mentoré avancera plus sûrement.

3. C’est l’équivalent de « l’apprentissage en marchant »

Sachant que le mentoré chemine avec un mentor qui a une expérience à transmettre. Le second va challenger les connaissances du premier, de même que le premier va challenger les compétences du second.

De ces échanges ressort généralement un bénéfice réciproque, notamment celui d’atteindre les objectifs que s’étaient fixés mentor et mentoré dans le cadre du projet du mentoré.

Le mentorat s’inscrit ainsi dans une relation de réciprocité, d’échange et d’engagement mutuel.

En conséquence, la relation qui s’installe doit être fondée sur la bienveillance et la confiance entre le mentor et le mentoré, d’autant que généralement une relation mentorale dure de 6 mois à 1 an.

Les valeurs du mentorat

Compte tenu de la finalité qu’est le développement à la fois professionnel et personnel du mentee, le mentorat fonde ses principes d’action sur des valeurs fortes et indispensables au succès de la relation mentor/mentoré.

4. Le volontariat et le libre choix du mentor et du mentoré

En effet, la relation interpersonnelle étant clé dans ce mode d’apprentissage, il est essentiel que tous deux soient non seulement disposés à faire connaissance l’un avec l’autre, mais aussi à s’engager mutuellement dans une relation d’échanges sur la durée.

L’implication l’un envers l’autre est clé dans la mesure où la relation mentorale suppose des rencontres régulières. Aussi, autant que ces échanges soient qualitatifs pour les deux parties. Cela implique authenticité, honnêteté, tact et ouverture.

Piliers de cette relation, la confiance et le respect mutuels sont essentiels chacun conservant sa liberté d’expression et faisant preuve de souplesse, d’écoute et de générosité.

5. Enfin, l’indépendance et la confidentialité

Le mentor n’a pas de lien directif ou hiérarchique vis-à-vis du mentoré. Il ne rend pas non plus de comptes à un supérieur hiérarchique et n’est pas soumis à une obligation de résultats.

La distinction entre mentorat et coaching est relative à leur finalité

6. Le mentorat est une version plus professionnalisante de l’apprentissage que le coaching

Le mentorat traite le savoir-être (attitudes et comportements) ainsi que le savoir-faire (tâches, responsabilité, etc.) tandis que le coaching vise principalement le savoir-faire.

Alors que le coaching fonde son action sur la performance et le transfert d’expertise, le mentorat se consacre avant tout au développement de la personne et au partage d’expériences.

Le mentoré ou mentee : démarche, implication, caractéristiques et bénéfices 

  1. Le mentoré reconnaît un besoin d’être accompagné et accepte d’être proactif
  2. Le mentoré reconnait qu’il a une étape clé à franchir dans son cheminement, et qu’il aurait besoin d’un accompagnement individualisé pour maintenir le cap, progresser et atteindre ses objectifs.

Il se trouve dans une disposition d’esprit favorable au mentorat. Il est déterminé à se faire épauler et accepte donc la démarche :

– d’entreprendre une relation de confiance appuyée sur des valeurs de libre expression, d’écoute, de franchise et d’ouverture,

– de travailler à mieux comprendre ses besoins et ses difficultés, ainsi qu’à se fixer des objectifs,

– d’exposer ses motivations et de se donner un plan d’action,

– d’adapter ses attitudes/habitudes et optimiser ses techniques et façons de faire afin d’atteindre ses objectifs,

– d’avoir une meilleure maîtrise de ses forces et faiblesses et de les mettre au service de ses objectifs,

– de gagner en confiance en soi et en ses aptitudes.  

– d’être fin prêt pour réaliser son projet.

7. Le mentoré est dans l’action et recherche et applique ses solutions propres

La spécificité de cet accompagnement est que le mentor va s’appuyer sur les ressources du mentoré et le placer dans l’action. Autrement dit, le mentor mobilise les savoirs du mentoré dans la recherche et la mise en application de ses propres solutions.

L’objectif étant que le mentoré s’autonomise dans son développement (y compris vis-à-vis du mentor) et trouve en lui les leviers de progression dont il a besoin pour atteindre ses objectifs.

Cette processus transformationnel n’est donc envisageable que dans une approche non-directive et dans le respect des choix du mentoré. Le mentor est engagé envers le mentoré, tout en demeurant détaché face aux solutions que ce dernier choisit d’adopter.

Les caractéristiques du mentoré

Le mentoré est une en quête d’accomplissement personnel et professionnel. Il est donc prêt à utiliser les connaissances et les habiletés d’un mentor pour atteindre ses objectifs.

Plusieurs éléments le caractérisent :

  • La volonté d’apprendre et de se développer
  • La capacité à exprimer ses besoins, ses attentes et ses interrogations
  • La capacité d’introspection et de compréhension de son mode de fonctionnement
  • L’ouverture d’esprit
  • L’acceptation des conseils et feedbacks
  • La responsabilité vis-à-vis de son propre développement
  • Les avantages et bénéfices perçus par le mentoré

Le mentorat permet au mentoré, moins expérimenté, de bénéficier d’un apprentissage proactif car fondé sur l’implication mutuelle et la relation de confiance établie avec le mentor.

Le mentoré est placé dans l’action, son mentor lui apportant soutien et motivation, ce qui le fait progresser bien plus rapidement que s’il avait été seul ou simplement tutoré.

Autrement dit, il gagne du temps sur son apprentissage général (savoirs-être et savoirs-faire) et performe davantage, car l’accompagnement dont il a bénéficié favorise le travail de fond sur soi et ses compétences.

Les mentorés valorisent ainsi les bénéfices du mentorat :

– la bienveillance et l’absence de jugement,

– la sincérité, la franchise et l’authenticité,

–  le soutien et le développement de l’estime de soi,

– le développement de l’autonomie,

– les conseils avisés d’un pair ou d’un mentor plus expérimenté,

– l’évitement de certaines erreurs, l’anticipation et résolution de certains problèmes,

– la progression continue et le développement de nouvelles compétences/ habiletés,

– l’augmentation de la motivation,

– l’objectivité, le recul et la vision globale,

– l’enrichissement personnel par le partage d’expériences.

Le mentor : rôle, caractéristiques et bénéfices 

Le mentor soutient, motive et guide

Le mentor s’applique à épauler et soutenir le mentoré de façon à contribuer à son développement et son épanouissement professionnel et personnel.

Ce qu’il transmet lors de son accompagnement individualisé est un ensemble de savoirs (savoirs-être et savoirs-faire) qu’il s’est forgé au travers de ses expériences. Il veut concourir ainsi à l’atteinte des objectifs du mentorés : développement de compétences, développement de l’autonomie, amélioration de la confiance en soi.

Le mentor a donc une motivation personnelle à accompagner une personne de moindre expérience, dans le cadre d’une relation fondée sur la confiance mutuelle. Cette motivation peut être de différents ordres :

– la solidarité et l’entraide,

– la volonté d’échanger, de partager,

– la volonté de valoriser autrui,

– la volonté de transmettre, former,

– la volonté d’améliorer ses propres compétences (communication, relations interpersonnelles)

Le mentor n’est pas le sachant, mais simplement un pair avec un retour d’expérience

Le mentor n’est pas dans une position de sachant par rapport au mentoré. Son trait caractéristique est qu’il a un autre angle de vue que le mentoré et à ce titre la relation qu’ils établissent entre est parfaitement équilibrée et relèvera de l’échange.

Concrètement, le mentor apporte un retour sur sa compréhension des situations exposées par le mentoré ; et son questionnement permet d’évaluer la pertinence du raisonnement et des actions du mentoré.

Les conditions pour être mentor

Quand il s’investit dans la démarche de mentorat, le mentor :

  1. Souhaite développer ses habilités mentorales,
  2. Accepte d’utiliser son expertise autrement : non pas pour atteindre lui-même un objectif, mais pour permettre à d’autres de s’en saisir et d’en tirer profit,
  3. Décide d’accompagner plutôt que de diriger,
  4. Travaille à établir une relation bienveillante et de confiance avec le mentoré.
  5. Exercer la responsabilité de mentor requiert en outre une grande capacité d’écoute et d’empathie et un désir d’échanger avec le mentoré sur la base des expériences respectives.

De même, il est attendu du mentor notamment des qualités de communication, ainsi qu’une certaine souplesse dans sa démarche de transfert et partage de savoirs.

Autrement dit, les qualités habituellement rencontrées chez un mentor consistent dans le fait :

– d’avoir de l’expérience

– de savoir communiquer

– d’avoir une attitude empathique

– de démontrer du leadership et de la confiance en soi

– d’être intègre, souple et engagé

– d’être habile à susciter questionnement et réflexion

Les 8 missions du mentor

  1. Être le modèle du mentoré, c’es-à-dire celui auquel il s’identifie avant de s’en différencier
  2. Conseiller le mentoré
  3. Donner un feedback direct, utile, constructif
  4. Soutenir moralement le mentoré (motivation)
  5. Sécuriser le mentoré (confiance en soi)
  6. Guider et briefer le mentoré sur les normes, valeurs, attendus du milieu visé
  7. Enseigner au mentoré des techniques, transmettre des clés de succès
  8. Entraîner le mentoré à acquérir des compétences/techniques précises

On peut également décrire les fonctions du mentor de la manière suivante :

Les mentors les plus efficaces se caractérisent par le fait qu’ils :

– sont honnêtes dans leurs réponses

– sont faciles d’approche

– sont compétents dans leur domaine

– sont curieux et s’intéressent au mentoré

– donnent du feedback constructif et positif

– guident sans imposer et laissent au mentoré la latitude de la décision

– sont ouverts aux discussions et au débat

Les avantages et bénéfices perçus par le mentor

Les bénéfices du mentorat pour le mentor sont de plusieurs ordres :

  1. D’abord, il a la possibilité de partager ses acquis et la satisfaction d’en faire bénéficier autrui. Autrement dit, le mentor voit ses compétences valorisées.
  2. Ensuite, l’expérience mentorale lui permet de consolider ses compétences relationnelles et de communication.
  3. Par ailleurs, l’échange et le partage d’expériences lui offrent l’occasion d’avancer sa propre réflexion sur sa pratique professionnelle puisqu’il peut aussi voir ses connaissances challengées.
  4. Également, cela lui permet de rencontrer et de se confronter à d’autres réalités et d’autres points de vue.
  5. Enfin, il a le plaisir de voir réussir le mentoré qu’il a accompagné.


  • Éducation
  • Éducation - RH
  • Emploi
  • Enseignement
  • + 1
  • Innovation
inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here

  • Éducation
  • Éducation - RH
  • Emploi