Elephorm

Contact PR

To use this feature, join Babbler easily !

arrow_back

Babbler is a free tool for journalists
Do not suffer news anymore, control it


By signing up you will be able to contact hundreds of press officer :
Caroline Grangie
Leboncoin
Media relation manager
Manon Guignard
Uber
Communication Associate
Sheherazade Renoux
PMU
Communication Manager

To learn more, watch the video

You're 1 click away from signing up
What is Babbler!

Previous

Nice to see you again !

Speaker

Pourquoi le e-learning a-t-il besoin du présentiel ?
timer minutes reading time minute reading time

Copy link
Après avoir connu une ascension parmi les méthodes de formation tant personnelles que professionnelles, dans les années 2000, l'e-learning seul connaît un déclin depuis quelques années dû à une appréhension des utilisateurs.

Elephorm Société

Malgré tous les avantages qu’offre cette méthode, elle évoque un manque d’interaction avec le formateur, ce qui la rend machinale et limitée. Un retour au présentiel est devenu nécessaire, presque instinctif, car l’évidente importance de l’interaction “élève/professeur” pour l’apprentissage ne peut être remplacée. De cette constatation est né le blended-learning, regroupant les méthodes de formations modernes et traditionnelles.


Le e-learning, méthode d'enseignement moderne mais limitée.


La standardisation d’Internet a ouvert les portes à de nombreux domaines. À quoi bon se déplacer s’il est possible de se former sur des sujets précis de chez soi comme au bureau ? En effet l’e-learning a connu un réel succès au cours des années 2000, en même temps que l’e-commerce et les réseaux sociaux. Cette entrée fracassante lui a promis un avenir très prometteur. Certains voyaient même cette nouvelle méthode détrôner le présentiel, devenant limité.

L’e-learning a cependant rapidement trouvé un frein à sa croissance. Plusieurs problématiques ont pointé le bout de leur nez, notamment l’absence d’échange direct avec le formateur et le manque d’organisation. Il est difficile de rester motivé et de se concentrer pleinement lorsque l’on suit un cours sur un ordinateur. S’isoler, mettre son smartphone en silencieux pour ne pas être tenté à la moindre occasion, cela relève d’une volonté à toute épreuve.

C’est sans compter sur les réticences des entreprises et des apprenants. Pour les entreprises, cela implique un investissement matériel non négligeable. De plus il est impossible de s’assurer de l’implication de ses salariés. Ce doute en ce qui concerne le rapport qualité-prix  constitue un réel frein pour opter pour une formation en ligne. Quant aux apprenants, hormis la gestion de la motivation et de la concentration, c’est le passage aux nouvelles technologies et le manque de contact direct avec le formateur qui en bloque plus d’un.


Le présentiel, un apprentissage impérissable


Si la formation à distance propose une solution simple et rapide, l’interaction permet d’acquérir des connaissances plus solides et durables. La bonne transmission d’un savoir ne peut être unilatérale, du formateur vers l’apprenant. Pour qu’une compétence soit acquise, il faut créer un dialogue entre les deux, ce qui n’est possible que dans le cadre d’une formation en présentiel.

Apprendre de nouvelles connaissances génère des interrogations que l’on se pose pour relier les différentes informations. Comment poser une question alors qu’il s’agit d’une vidéo préenregistrée ? Cette interaction est pourtant nécessaire pour approfondir et s’approprier une compétence, car elle permet notamment à chacun de s’adapter et de s’enrichir en fonction du point de vue, du niveau, et des retours de l’autre.

L’interaction est aussi primordiale pour corriger et améliorer le savoir. En effet, la phrase connue de tous, “on apprend de ses erreurs”, n’est pas qu’un discours de motivation. Échouer et en comprendre les raisons permet de prendre connaissance des sources potentielles d’échec. Mais cela n’est possible que si le formateur est présent et encadre l’apprenant.


Le blended-learning, trouver un juste milieu pour optimiser l’apprentissage


Alterner entre les sessions à distance et des sessions en présence d’un formateur permet de tirer profit des avantages du e-learning et du présentiel. Il s’avère que les deux méthodes d’apprentissage sont complémentaires, à condition d’être organisé. Chaque apprenant peut aller à son rythme en s’adaptant à son emploi du temps, pour ensuite poser ses questions et approfondir le cours avec le formateur.

De nombreuses formes d’apprentissage ont vu le jour comme les visioconférences, les autodiagnostics ou encore les forums qui permettent d’échanger entre apprenants. Facebook propose un mode “live” dans lequel il est possible de suivre la formation en direct avec le formateur, tout en posant des questions auxquelles il peut répondre séance tenante.

Grâce à la technologie, le blended-learning a toutes les cartes en main pour s’imposer dans le domaine de l’apprentissage. Certaines écoles utilisent déjà cette méthodes par le biais de MOOC (Massive open online course) qui permettent d’obtenir des compétences ou tout simplement de compléter ou préparer un cours.


Les enthousiastes du e-learning des années 2000 n’avaient donc pas tout à fait tort sur la potentielle prédominance du nouveau mode d’apprentissage en ligne. Mais c’était sans compter sur une évolution de la méthodologie rectifiant l’absence d’interaction que cela impliquait. Dans un monde de plus en plus connecté grâce à internet, il est de moins en moins difficile d’acquérir des compétences de manière autonome en pratiquant et en échangeant avec des internautes ou des professionnels.



  • B2B
  • Business
  • Com - Média
  • Corporate
  • + 8
  • Éducation
  • Éducation - RH
  • Emploi
  • Enseignement
  • Innovation
  • Management
  • Numérique
  • Politique - Société
inscrit avec succès

Congratulations, you're registered on Babbler!

Discover now all the news waiting for you on Babbler: visit your newsfeed.!

Your topics have been selected, you can change it by clicking here

  • B2B
  • Business
  • Com - Média